Newsletter

ChargementChargement


L'Essonne forte, avec Nicolas Sarkozy

La France avance, notre pays change et se modernise. Qu’en est-il près chez nous ?

-14,2% c’est le chiffre de la baisse de la délinquance globale depuis 2002 dans notre département

En 2011, grâce à l’action ferme et déterminée de Nicolas Sarkozy, la délinquance au niveau national a baissé pour la 9ème année consécutive, alors qu’elle avait explosé de +17,8% entre 1997 et 2002.

Dans l’Essonne, la délinquance a ainsi baissé de 14,2% depuis 2002 et les atteintes aux biens ont même baissé de 28,5%,  alors qu’elles avaient respectivement augmenté de 15,1% et de  8,3% entre 1997 et 2002  (source ONDRP-Cartocrime – Chiffres 1997-2011).

719,6 millions d’euros injectés par le Plan de Relance dans la région pour les infrastructures et le logement

Au plus fort de la crise, Nicolas Sarkozy a décidé de relancer fortement l’investissement public afin de soutenir des secteurs majeurs de l’économie, limiter la récession et préserver l’emploi.

En Ile-de-France, 719,6 millions d’euros ont été engagés pour réaliser de nombreux travaux au plus près de chez nous, parmi lesquels :

  • 1 million € pour l’accélération du déploiement de la fibre optique sur les sites de Bruyères-le-Châtel et Evry dans le cadre de la remise à niveau du réseau « RENATER »
  • 2,6 millions € pour construire le supercalculateur PRACE près de Bruyères-le-Châtel
  • 1 million € pour les travaux dans le centre de ressources informatiques et pôle de compétences en calcul intensif de haute performance d’Orsay (IDRIS)
  • 1,8 million € pour l’accélération de la mise à niveau du réacteur Orphée de production de neutrons thermiques
  • 2 millions € pour la construction de 192 logements étudiants sur le Plateau du Moulon
  • 4 millions € pour la construction des six dernières lignes de lumière de la seconde phase du synchrotron Soleil (Centre national de production de lumière) et de la deuxième tranche de la maison d’hébergement des chercheurs
  • 2 millions € pour l’extension de la Maison d’accueil spécialisée pour les personnes âgées de Montgeron
  • 2 millions € pour la réalisation du projet Neurospin, projet de pointe dans le domaine de l’imagerie par résonance magnétique nucléaire (IRM) de haute précision
  • 46 millions € pour la construction des bâtiments Nano-INNOV au CEA de Saclay
  • 1,9 million € pour l’entretien de la chaussée de la RN118
  • 1,2 million € pour la réfection de la RN104 intérieure

Les exemples sont encore nombreux près de chez nous, comme dans tout le pays !

Déjà 3,7 milliards d’euros d’investissements d’avenir dans notre région

Pour que la France puisse sortir plus forte de la crise, Nicolas Sarkozy a lancé en 2009 un grand programme d’investissements d’avenir. Doté de 35 milliards d’euros au niveau national, ce programme permet de financer les projets qui créeront la croissance et les emplois de demain.

Dans la région Ile-de-France, 3,7 milliards d’euros ont déjà été engagés pour les investissements d’avenir :

  • Le démonstrateur préindustriel en biotechnologie PGT à Evry, dédié à la production de vecteurs viraux, pour répondre aux besoins croissants en vecteurs thérapeutiques indispensables aux essais cliniques dans le domaine des maladies rares telles que la myopathie de Duchenne, est doté de 20 millions d’euros.
  • A Gif-sur-Yvette, l’infrastructure nationale en biologie et santé France-BioImaging, implantée notamment à Evry, qui développe des nouveaux moyens d’imagerie appliqués à la biologie cellulaire et à l’étude du développement des organismes biologiques, bénéficie de 60 millions d’euros.
  • A Evry, le projet NeurATRIS, spécialisé dans les nouveaux moyens d’imagerie appliqués à la biologie cellulaire et à l’étude du développement des organismes biologiques, est doté de 28 millions d’euros.
  • A Gif-sur-Yvette, l’institut de recherche System X, spécialisé dans l’ingénierie numérique des systèmes du futur, a reçu 130 millions d’euros.
  • L’initiative d’excellence Paris Saclay, portée par le Campus Paris Saclay, bénéficie de 950 millions d’euros, qui s’ajoutent aux 850 millions d’euros déjà engagés par l’opération Campus. Ce projet aboutira dès 2014 à la création d’une université de recherche de classe mondiale : « l’université de Paris‐Saclay ».

x2 : Le nombre d’entreprises créées a doublé entre 2008 et 2010 dans l’Essonne

Dans le seul département de l’Essonne, plus de 41 300 entreprises ont été créées depuis 2007. 11 221 entreprises ont été créées en 2010, alors que moins de 3500 entreprises seulement étaient créées chaque année en moyenne entre 1997 et 2002. Ces bons résultats s’expliquent notamment par le succès du statut de l’autoentrepreneur, créé par Nicolas Sarkozy et qui offre un cadre social et fiscal avantageux à ceux qui choisissent d’entreprendre. 18 379 autoentreprises ont ainsi été créées dans l’Essonne en 3 ans.

850 millions d’euros alloués au campus du Plateau de Saclay

L’Etat a investi massivement en faveur du campus du Plateau de Saclay, grâce à l’opération Campus : 850 millions d’euros pour améliorer la vie de 23 000 étudiants et de leurs 10 000 enseignants et chercheurs. Le projet prévoit notamment la création de 900 000 m² de nouvelles surfaces et la réhabilitation de 47 000 m². Le futur Campus de Saclay est en outre renforcé par 950 millions d’euros issus du programme des investissements d’avenir.

Dès son élection, Nicolas Sarkozy a engagé une réforme vitale, attendue depuis plus de 30 ans : celle de l’autonomie des universités. Celle-ci s’est accompagnée d’une augmentation substantielle du budget des universités (+ 5 milliards d’euros sur la durée du quinquennat). Dans l’Essonne, l’Université d’Evry et l’Université Paris Sud 11 sont autonomes. Depuis 2007, 39 milliards d’euros ont été consacrés à l’enseignement supérieur, soit une dépense par étudiant de plus de 10 100 euros par an contre 8 600 euros en 2006.

Des territoires de projets du Grand Paris dans l’Essonne

Le Grand Paris, chantier majeur du quinquennat de Nicolas Sarkozy, c’est non seulement une amélioration à venir de la qualité de vie dans les transports, mais c’est aussi un meilleur accès pour les habitants de l’Essonne aux bassins d’emplois de la région.

Le Grand Paris a déjà commencé à transformer en profondeur le visage de la Région parisienne. Avec le Grand Paris, les transports en commun vont connaître un nouvel essor : 32,5 milliards d’euros de financements ont été budgétés, dont 12,5 milliards destinés à la modernisation du réseau existant. Un nouveau réseau de 200 km de métros automatiques, le « Grand Paris Express », va voir le jour.

Le projet du Grand Paris Express, avec la ligne verte de 50 km, assurera la desserte du pôle scientifique et universitaire de Saclay, ainsi que des grands bassins d’habitat et d’emploi de l’Essonne, grâce à 5 gares du Métro Grand Paris.

L’Essonne, sur le plateau de Saclay, accueillera un cluster regroupant des acteurs de la santé et des biotechnologies, incarné par 4 projets :

  • La création d’un pôle d’excellence de l’innovation au sud du plateau, où se développe l’université de Paris-Saclay qui rassemble l’ensemble des établissements présents et ceux à venir dans le cadre du plan Campus
  • La construction de 6000 à 8000 logements par an
  • La définition d’une zone de protection naturelle, agricole et forestière, dont 2 300 hectares de terres agricoles
  • L’amélioration des transports avec le métro automatique Grand Paris Express et la création de nouvelles gares

8 déplacements de Nicolas Sarkozy dans l’Essonne depuis 2007

  • Le 28 janvier 2008, Nicolas Sarkozy s’est rendu à Orsay sur le campus de Paris XI afin de rendre hommage au Pr Albert Fert, prix Nobel de physique 2007 pour ses travaux sur la magnétorésistance. Albert Fert dirige l’unité mixte de recherche CNRS/Thalès qui est un exemple de succès des partenariats de recherche entre le secteur public et le secteur privé, ainsi que d’application des découvertes des chercheurs aux travaux des ingénieurs de l’industrie. L’université Paris-Sud XI, située principalement sur la commune d’Orsay, accueille près de 27 000 étudiants, dont 5 000 étudiants étrangers. Avec 3 lauréats de la médaille Fields et 2 prix Nobel de Physique, elle fait partie des meilleures universités françaises. Elle fait partie du projet du campus du plateau de Saclay (voir ci-dessus)
  • Le 17 décembre 2008, Nicolas Sarkozy a prononcé à l’école Polytechnique un discours sur l’égalité des chances et la promotion de la diversité. Il a notamment annoncé l’objectif de 30% d’élèves boursiers en classes préparatoires, qui a été atteint, l’ouverture de classes préparatoires aux écoles de la fonction publique (il en existe aujourd’hui plus de 20), l’ouverture d’internats d’excellence (il en existe aujourd’hui 26 dans toute la France). Pour découvrir le bilan de Nicolas Sarkozy pour la promotion de l’égalité des chances et de la diversité, cliquez ici.
  • Le 6 avril 2010, Nicolas Sarkozy a visité une exploitation agricole à Buno-Bonnevaux. Les revenus des agriculteurs ont été durement impactés pendant la crise (par exemple -51% en 2009 pour les céréaliers). Depuis, ils ont rebondi. Nicolas Sarkozy s’est en effet immédiatement impliqué pour soutenir notre agriculture : plan Poligny représentant 2,5 milliards d’aides, plan sécheresse d’1 milliard d’euros, défense d’une PAC ambitieuse, allègements de charges sur le travail agricole, modernisation des filières agricoles grâce à la loi de modernisation de l’agriculture et de la pêche (LMAP)… . Aujourd’hui, la France demeure la première puissance agricole d’Europe, et la deuxième au niveau mondial. Pour découvrir un bilan complet de l’action agricole de Nicolas Sarkozy, cliquez ici.
  • Le 24 septembre 2010, Nicolas Sarkozy s’est rendu sur le futur Campus Paris-Saclay et a visité le chantier du projet Nano-INNOV, soutenu par le Plan de relance. Depuis 2007, priorité a été donnée à l’enseignement supérieur et à la recherche, qui souffraient d’un sous-investissement depuis 30 ans. L’Opération campus consacre 5 milliards d’euros à 12 futurs campus du XXIe siècle capables de se hisser au plus haut niveau mondial, et le Plan de Relance a permis d’investir 731 millions d’euros dans l’enseignement supérieur et la recherche.
  • Le 5 octobre 2010, Nicolas Sarkozy a visité le Lycée Jean Baptiste Corot de Savigny-sur-Orge pour lancer l’opération Ciné-Lycée. Symbole fort de la réforme du lycée, l’opération Ciné-Lycée a permis de donner une nouvelle vie aux ciné-clubs qui existaient autrefois dans nos lycées. Concrètement, Ciné-Lycée offre aux lycées la possibilité, via une plateforme internet, de télécharger gratuitement et de projeter à leurs élèves des centaines de grands classiques du cinéma français et étranger. En un an, 3000 projections de plus de 150 chefs-d’œuvre (de Chaplin, Rohmer, Lynch, Lubitsch, Bergman…) ont déjà eu lieu.
  • Plus récemment, Nicolas Sarkozy était à Mennecy et à Longjumeau le 2 février 2012 pour un déplacement consacré au logement. Il a visité le chantier de la Résidence du regard, qui consiste en la construction de 130 logements sociaux et bénéficie de 1,41 million d’euros de subvention de l’Etat. Nicolas Sarkozy a expliqué ses propositions pour accroître l’offre de logements et faire baisser les prix (en particulier la possibilité de construire 30% de m² en plus sur les terrains existants), ainsi que dressé un bilan de son action en faveur du logement engagée depuis 2007. Entre 2004 et 2010, 600 000 ménages supplémentaires sont devenus propriétaires de leur logement. En 2010, l’effort public en matière de logement a atteint 40,6 milliards d’euros, soit 27% de plus qu’en 2007. En 2011 l’Etat a apporté 9 milliards d’euros de financements pour les logements sociaux, et 600 000 logements sociaux ont été financés par l’Etat depuis 2007. Les aides au logement ont quant à elles augmenté de +5,45% depuis 2008, en application de la loi du droit au logement opposable (DALO). Pour découvrir un bilan complet de l’action de Nicolas Sarkozy en faveur du logement, cliquez ici.Des quartiers rénovés à Juvisy-sur-Orge grâce au Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés
    Lancé par Nicolas Sarkozy en 2009, le programme national de rénovation des quartiers anciens dégradés (PNRQAD), complète le PNRU en luttant contre l’habitat indigne, en mobilisant 380 millions d’euros sur 3 ans pour générer 1,5 milliard d’euros de travaux pour améliorer les logements dégradés. A Juvisy-sur-Orge, il concerne les quartiers anciens du centre, majoritairement sur le quartier Pasteur, qui compte à lui seul environ 2 000 logements.

La FRANCE FORTE dans l’Essonne, c’est aussi…

  •  24 586  bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active (RSA). Avec le RSA, la reprise d’une activité devient réellement plus avantageuse que le maintien dans les revenus de l’assistance (20% de revenu en plus en moyenne)
  • 5 357 bénéficiaires du minimum vieillesse et 10 540 bénéficiaires de l’allocation adulte handicapé qui auront vu leurs prestations revalorisées de 25% en 5 ans
  • Déjà 1,2 milliard d’euros engagés par le plan Hôpital pour réaliser 3,2 milliard d’euros de travaux de modernisation des hôpitaux de la région,  notamment 5 millions d’euros pour la restructuration de la Clinique de l’Yvette
  • 4 projets financés et labellisés par le Plan cancer II, notamment au centre hospitalier Orsay-Longjumeau
  • 1 établissement public d’insertion de la Défense (EPIDE) : situé à Brétigny-sur-Orge, il offre une 2e chance à 180 jeunes en difficulté scolaire, qui n’ont ni qualification ni emploi
  • +39% en 3 ans d’exploitations pratiquant l’agriculture biologique dans le département
  •  15 guichets uniques Pôle Emploi, issus de la fusion entre l’ANPE et les Assedic, qui accompagnent et indemnisent plus efficacement les demandeurs d’emploi
  • 2 écoles de la deuxième chance (E2C) à Ris-Orangis et Villebon-sur-Yvette, et une en projet à Etampes. Avec le soutien de l’Etat, elles donnent une seconde chance aux jeunes sortis du système scolaire sans aucun diplôme
  • Déjà 13 maisons de santé pluridisciplinaires dans la région, et 15 en projet
  • En Ile-de-France, déjà 17 bourses médicales attribuées à des étudiants en médecine en contrepartie de leur installation dans une zone où l’on manque de médecins

Commentaires clos.