Newsletter

ChargementChargement


CINEMA

“Maison de retraite”, de Kev Adams

#maisonderetraite #film #kevadams #comedie #comediecomique  #comique

MAison de retraiteLa nouvelle comédie avec Kev Adams qui met les personnes âgées à l’honneur, malheureusement, une mise en scène simpliste qui ne parvient jamais à nous faire totalement rire.

Kev Adams est entouré de Lou Gala ; Gérard Depardieu; Daniel Prévost. Alfred de Gonzague ; Mylène Demongeot. .

Il raconte l’histoire de Milan, un jeune condamné à effectuer une peine dans un Ehpad. Réticent au départ, le jeune homme va vite se prendre d’affection pour les résidents. “Ce qui est important c’est de penser que les personnes âgées transmettent les choses”, affirme le comédien Daniel Prévost. Au cours du film, Milan va se rendre compte que le directeur séquestre ses pensionnaires pour mieux les voler.

Une comédie profonde

Des personnes âgées vulnérables, à la merci d’un gestionnaire peu scrupuleux, on n’attendait pas Kev Adams, le chouchou des ados, sur ce thème. C’est pourtant lui qui a eu l’idée de cette histoire, qui résonne étrangement avec l’actualité. Un regard tendre sur les personnes âgées qui a déjà conquis le public, lors des avant-premières. C’est une comédie plus profonde qu’elle n’en a l’air, un film à découvrir en famille.

SYNOPSIS

Afin d’éviter la case prison, Milann, 30 ans, est contraint d’effectuer 300 heures de travaux d’intérêts généraux dans une maison de retraite, Les Mimosas. Ses premières semaines sont un véritable enfer ! Mais il se fait rapidement adopter par les retraités, en particulier par une bande de 7 inséparables qui lui apprennent, chacun à leur manière, leur vision de la vie. Au fil des semaines, Milann découvre que l’établissement profite de la vulnérabilité de ses pensionnaires pour les arnaquer. Il décide alors d’organiser une grande évasion, mais il n’est pas au bout de ses peines…

La presse en parle

La Croix Maison de retraite ne redorera pas le blason du secteur, éclaboussé par le scandale d’Orpea. À la suite de dégâts dans un supermarché et d’un comportement jugé agressif envers une personne âgée, Milann, un trentenaire immature et instable, est condamné à soixante jours de travaux d’intérêt général dans un Ehpad. C’est à reculons qu’il se rend à la Maison des mimosas, à Louveciennes, tant cet univers lui semble étranger

Dernières Nouvelles d’Alsace Cette inhumanité fait écho de manière troublante au scandale de la maltraitance dans les Ehpad (…). C’est dire si Kev Adams, entouré d’un sacré casting, tape juste.Le Journal du Dimanche Statique et sans surprise mais avec quelques moments réussis de comédie grâce aux numéros de Depardieu et consorts.

Le Point Dans ce film choral bon enfant, le ton est au rire, mais il est vite confronté à l’actualité et au scandale des maltraitances qui touche actuellement les maisons de retraite (…). Thomas Gilou n’y est pour rien, mais sa farce un brin utopique en hommage à nos aînés qui ont beaucoup à nous transmettre se heurte à un sujet qui ne fait pas sourire (…).

Le Monde Cette comédie vise à faire rire autant qu’à émouvoir. Deux ambitions que le film, abandonné à une écriture et à une mise en scène relâchées et simplistes, ne parvient jamais à atteindre.

Première Kev Adams a beau donner tout ce qu’il peut, le script mal conçu finit toujours par le rattraper.

Commentaires clos.