Newsletter

ChargementChargement


POUR UN ARPENT DE TERRE de CLAUDE MICHELET

Ses 3 volumes de ses Promesses du ciel et de la terre donnent lieu à une épopée narrant l’histoire de jeunes Français partis chercher fortune au Chili à la fin du 19eme siècle. Leur histoire les mènera jusqu’au commencement des travaux du canal de Panama.

 Michelet nous transporte à travers ses romans dans le monde des agriculteurs, amoureux de cette terre qui lui est chère.

POUR UN ARPENT DE TERRE Résumé :

La suite des héros des Promesses du ciel et de la terre : pionniers venus de France installés dans le Chili des années 1870. Ils ont toujours le goût du risque. Jetés malgré eux dans « la guerre du Pacifique N, qui, à partir de 1879, oppose le Chili à la Bolivie et au Pérou, ils jouent leur fortune, leur bonheur et leur vie dans ce conflit terrible, ignoré de l’Europe. Il y a la guerre; il y a la conquête de nouveaux horizons que certains d’entre eux mènent avec passion. Et il y a la paix, les gestes et les travaux de la paix, de la vie, que Pauline et Antoine cultivent avec non moins de passion… L’amitié, l’amour, la confiance et l’espoir………

CLAUDE MICHELET

Biographie : Claude Michelet est né en Corrèze en 1938, dernier d’une famille de sept enfants. Il n’a que sept ans quand il suit ses parents à Paris, en 1945; Edmond Michelet, son père, retour de déportation, est alors ministre des Armées dans le gouvernement du général de Gaulle. De 1945 à 1952, vit à Paris. Enfant turbulent, il niant . -teste qu’il préfère la campagne corrézienne aux écoles du VII, arrondissement et, à quatorze ans, décide qu’il sera agricul-teur. En 1952, il entre à l’école d’agriculture de Lancosme (Indre): trois ans d’études puis des stages dans de grandes termes. Après son service militaire en Algérie (1958-1960), il s’installe en Corrèze et se consacre à l’élevage. En 1961, il épouse Bernadette Delmont, -ils ont aujourd’hui six enfants. De 1965 à 1967, éditorialiste du journal « Le Moniteur agricole ». Son premier roman, La Grande Muraille, paraît en 1969. Suivi dUne fois sept (1970), Mon père Edmond Michelet (1971), Roche-flame (1973). Le succès vient en 1975 avec J’ai choisi la terre, et avec Cette terre est la vôtre (1977) sur le même thème. Et la consécration en 1980, quand le prix des Libraires couronne Des grives aux loups (paru en septembre 1979). Les palombes ne passeront plus, suite du précédent roman, paraît à l’automne de 1980. La série télévisée réalisée par Philippe Monnier a accru encore la diffusion de cette suite romanesque.

Source : Le Livre de Poche, LGF

 

Laisser une Réponse

 

 

 

Vous pouvez utiliser ces balises HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>