Newsletter

ChargementChargement


Homographes et homophones

Merci à Christophe M. qui m’a  envoyé ce texte et que je vous fais partager : la richesse de notre langue française.

(illustration Le Chat de Geluck)

Mais comment pourrait-on écrire cette phrase:

« Dans une main, j’ai un VER de terre et dans l’autre, un VERRE d’eau. J’ouvre les deux mains et… les deux VER…. (?!) tombent. »

Comment faudrait-il écrire: “VER……………….”, à votre avis?

 Et celle-ci ?

« Un sot sur un cheval tient de la main gauche un seau. Dans sa main droite, il porte le sceau du roi. Le cheval fait un saut et les trois… (?) tombent à terre. »

Comment écrit-on “les trois s… ?”

 Mais il y a mieux…. 

On appelle ceci des “Homographes non homophones”,

ces mots s’écrivent de la même façon mais se prononcent autrement suivant le sens….

En français : deux mots composés des mêmes lettres se prononcent toujours de la même façon !

En êtes-vous bien sûr ?

Voici quelques exemples d’homographes de prononciations différentes ! (Homographes non homophones)

Sortant de l’abbaye où les poules du couvent couvent, je vis ces vis.

Nous portions nos portions, lorsque mes fils ont cassé les fils.

Je suis content qu’ils vous content cette histoire.

Mon premier fils est de l’Est, il est fier et l’on peut s’y fier.

Ils n’ont pas un caractère violent et ne violent pas leurs promesses.

Elles ne se négligent pas, je suis plus négligent.

Elles excellent à composer un excellent repas avec des poissons qui affluent de l’affluent.

Il convient qu’elles convient leurs amis, elles expédient une lettre pour les inviter,

c’est un bon expédient.

Il serait bien que nous éditions cette histoire pour en réaliser de belles éditions.

 Voyons aussi quelques exemples d’homographes de même prononciation (Homographes et homophones) :

Cette dame qui dame le sol

Je vais d’abord te dire qu’elle est d’abord agréable.

A Calais, où je calais ma voiture, le mousse grattait la mousse de la coque.

Le bruit dérangea une grue, elle alla se percher sur la grue.

On ne badine pas avec une badine en mangeant des éclairs au chocolat à la lueur des éclairs.

En découvrant le palais royal, il en eut le palais asséché.

Je ne pense pas qu’il faille relever la faille de mon raisonnement.

Voici l’exemple le plus extraordinaire de la langue française !

(mot de sens différent mais de prononciation identique)

 (homophone)

Le ver allait vers le verre vert et non vers la chaussure de vair gris argenté.

 

1 commentaire pour Homographes et homophones

  • Jean-Claude FAGLIN

    C’est très très bon… et effectivement cela prête à de nombreuses confusions…
    Il est vrai aussi que la Langue de Molière n’est pas aisée… et il faut faire moins de 10 fautes à la célèbre dictée de B. PIVOT chaque Année… Et même des Directeurs de Rédaction dans la Presse écrite… , peuvent faire un maxi de 2/3 fautes.Salut. jcf