Newsletter

ChargementChargement


Retour sur le meeting de Nicolas Sarkozy en Essonne

Nicolas SARKOZY avait donné rendez-vous aux Essonniens dans la ville de sa porte-parole de campagne, Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET ce mardi.

La grande salle du théâtre de Longjumeau n’a pas suffi pour accueillir la foule venue en masse soutenir son candidat. Une retransmission en direct a donc été organisée dans l’auditorium de cet espace culturel.

Détendu mais offensif, Nicolas SARKOZY a accepté l’idée d’un second débat diffusé sur 4 grandes radios Europe 1, France Inter, RMC et RTL. Il s’est dit prêt, « son heure sera la mienne, le temps de débat sera le mien, les sujets seront les miens » a-t-il insisté, regrettant au passage que son adversaire refuse les débats qu’il avait proposé à l’issue du premier tour.

Insistant sur la valeur « travail » Nicolas SARKOZY a exhorté les militants à le rejoindre le 1er mai au Trocadero pour ne pas laisser le candidat socialiste privatiser la fête du travail. « Une femme ou un homme qui, malheureusement, n’a pas de travail, c’est une femme ou un homme qui ne se sent pas reconnu dans sa dignité, qui ne sent pas utile à la société, qui n’est pas valorisé. Le travail, c’est une valeur essentielle de la République française. » a souligné le candidat.

Fustigeant la proposition de Dominique VOYNET en son temps d’abaisser la durée du travail à 32h par semaine, le candidat souhaite engager une réflexion sur la rémunération du travail, la récompense du travail et l’association du travail aux résultats de l’entreprise.

« Ne les laissez pas décider pour vous ! Aidez-moi à construire la France forte ! » a conclut Nicolas SARKOZY devant près de 2 300 personnes.

Commentaires clos.