Newsletter

ChargementChargement


Le choix de la proximité, l'assurance de l'efficacité

Madame, Mademoiselle, Monsieur,

Les 20 et 27 mars, vous êtes appelés à élire votre futur Conseiller Général, qui représentera pour les trois prochaines années le Canton d’Evry-Sud au sein de l’assemblée départementale.
Cette élection locale est déterminante pour l’avenir de l’Essonne et de notre Canton. Le Conseil Général intervient en effet dans les domaines essentiels de notre vie quotidienne.

Vous le savez, je suis candidat pour défendre vos intérêts et mener avec Nicole Vella, ma suppléante, les combats qui nous tiennent à coeur.

Essonnien de naissance, Bondouflois depuis 15 ans, impliqué dans la vie publique depuis de nombreuses années, je suis profondément attaché à notre territoire, dont je connais bien les atouts et les problématiques.

Homme de terrain, d’écoute et de dialogue, j’ai entendu et partage vos préoccupations légitimes.
La campagne que j’ai menée depuis plusieurs mois au coeur de nos villes et quartiers m’a notamment permis, grâce à nos rencontres et nos nombreux échanges, de prendre la pleine mesure de vos attentes et d’élaborer avec vous un programme ambitieux, que je suis heureux de vous présenter au travers de ce document.

Depuis plus de 13 ans, le Département de l’Essonne est géré par une majorité de gauche plus soucieuse de conforter son leadership local que d’apporter des réponses aux attentes des Essonniens. Leur gouvernance est émaillée de querelles internes qui ne permettent pas de bâtir un projet ambitieux pour l’Essonne. Leur mauvaise gestion de l’argent public, sacrifiant les investissements, une communication et des frais de fonctionnement somptuaires, les obligent à recourir toujours plus à l’impôt (+36%) et à la dette (+288%).

Dans le même temps, la vie dans notre Département et notre Canton est de plus en plus difficile :
• les transports quotidiens sont une véritable galère,
• les places en crèche manquent, les résidences pour personnes âgées sont très largement insuffisantes,
• les subventions en matière sociale, scolaire, d’aménagements routiers sont purement et simplement supprimées,
• la sécurité n’est pas assurée, elle n’est même pas prise en compte…

Aujourd’hui, nous ne pouvons plus décemment accepter cette politique. Aujourd’hui, nous vous proposons de changer de cap. Pour son avenir, notre Département a besoin d’un renouvellement, d’une meilleure gestion de ses finances, d’une ambition retrouvée. Pour l’Essonne, voulons-nous encore de cette majorité ?
« L’Essonne qu’ils aiment » n’est pas celle que nous proposons.

L’Essonne est riche des talents et des énergies des hommes et des femmes qui y vivent.
Il nous appartient aujourd’hui d’améliorer le quotidien de toutes et de tous, de leur donner les mêmes atouts et les mêmes chances.

L’Essonne est un département riche de ses contrastes.
Il nous appartient aujourd’hui d’en dessiner l’avenir, de décider ce que nous en voulons : un territoire plus juste, plus solidaire et plus fort.

L’Essonne a besoin d’élus de proximité, d’initiatives ambitieuses, de politiques volontaires et innovantes.

Si vous nous accordez votre confiance les 20 et 27 mars prochains, nous nous battrons pour faire aboutir les projets utiles à notre Canton et notre Département. Avec tout le pragmatisme, l’esprit d’ouverture et de concertation qui nous animent.

Pour cela, votre mobilisation est indispensable.
Nous sollicitons vos suffrages pour construire, ensemble, l’avenir de l’Essonne.

Commentaires clos.