Newsletter

ChargementChargement


Le Petit Bâtard de William Kowalski

 Résumé :

Le Petit BatardUn beau matin de 1970, le vieux Thomas Mann, dernier descendant des fondateurs de Mannville, en Pennsylvanie, découvre un nouveau-né abandonné dans sa cour. C’est le « bâtard » de son fils Eddy, mort au Vietnam en héros, selon la tradition familiale. Le petit Billy grandit donc auprès de ce grand-père bougon, ruiné depuis la fameuse « affaire des autruches » qui en a fait la risée de la ville. Élevé loin des autres et nourri aux récits fantastiques du vieil homme, Billy vit libre comme l’air, ou presque. Une seule chose lui est interdite : fréquenter sa voisine Anny, la fille des Simpson. Conscient que les Mann n’ont pas encore livré tous leurs secrets, le jeune garçon devra interroger les fantômes du passé pour connaître enfin la vérité sur ses ancêtres…

 Critique   :

Le destin d’une famille hors du commun ref Critique Libres.com par Bluewitch, le 16 juillet 2001
Septembre 1970, Thomas Mann découvre sur le seuil de sa porte un panier contenant un bébé ainsi que cette note : « Voici le bâtard d’Eddie ».
Eddie, c’est son fils, décédé au Viêtnam quelques mois plus tôt. Ce bébé est bien son petit-fils, pas de doute, c’est l’aura des Mann qui se dégage de cet enfant…
Alcoolique, solitaire, Thomas Mann va le recueillir et l’élever. Il le nommera William Amos Mann III. Billy. Ce sera le narrateur de ce roman.
Entre le grand-père et le petit-fils se tisse une relation forte, sincère. Les Mann, ce n’est pas une famille comme les autres, mais une lignée d’êtres forts qui ont marqué le temps et l’histoire de leur personnalité hors du commun. Thomas sera la mémoire de cette famille qui renferme bien des secrets.
Billy grandit, sans père ni mère, et rencontre Annie, ………
Un bon livre, de bonnes idées, une intrigue plutôt bien menée et des textes de qualités. Tous les ingrédients sont présents pour offrir un agréable roman, et je suis certaine qu’avec le temps, William Kowalski, que l’on associe déjà à des écrivains comme John Irving, ajoutera encore quelques épices bien à lui !
A lire !

Commentaires clos.