Newsletter

ChargementChargement


Plus Grands que l’Amour de Dominique Lapierre

En pleine crise de pandémie du Coronavirus (COVID-19), la lecture du livre de Dominique Lapierre met en évidence le travail indispensable des personnels de soins et la course contre la montre que se livrent chercheurs, professeurs, médecins et biochimistes.

Et comment ne peut-on pas trouver des similitudes entre le grand espoir né de l’expérimentation de l’AZT -509 avec le chloroquine qui serait, selon certains épidémiologistes, le médicament efficient contre le COVID-19 ?

Comment cette question existentielle était-elle vécue par la puissance médicale face aux atrocités et aux maux terribles que subissaient les malades ? Devaient-ils s’affranchir des nombreuses contraintes expérimentales avant la mise sur le marché de l’élixir mirale au risques de voir naitre de nombreux effets secondaires inconnues ?

Le sujet et terriblement d’actualité !!!

Notre bienveillance et toute notre gratitude doivent leur être réservées.

Plus Grands que l’Amour de Dominique Lapierre

Plus Grands que l'Amour D LapierrreDe passage à New York, Dominique Lapierre lit dans un journal une nouvelle stupéfiante : “Mère Teressa ouvre, en plein coeur des rues chaudes de Manhattan, un foyer pour accueillir les victimes du sida sans ressources.” Il se précipite à l’adresse indiquée et découvre les pensionnaires : des détenus de Sing Sing, des toxicomanes de Harlem, des habitués des lupanars ” gay ” voisins… Le choc de ces rencontres le catapulte dans une passionnante enquête humaine, médicale et scientifique…

Plus grands que l’amour est une histoire de dizaines de héros connus ou inconnus de notre temps : soeur Ananda, la petite Indienne des bûchers de Bénarès, devenue l’infirmière préférée des toxicomanes new-yorkais, des médecins-détectives qui s’enferment pendant des semaines dans des chambres d’hôtel de New York et de San Francisco pour traquer le mystèrieux virus, une équipe de biologistes parisiens qui sont les premiers à identifier l’agent responsable du sida dans un ganglion d’un styliste de mode, un photographe de génie qui réussit.

 

  • Un livre haletant, passionnant, lu d’une traite avec ses héros bien réels, attachants, ses défis scientifiques et ses détours inattendus, des “back rooms” e San Francisco aux bûchers de Bénarès, des cellules d’un monastère de Palestine aux microscopes de l’Institut Pasteur.  Aussi un livre d’espérance, selon le vœu de l’auteur … Un roman vrai placé sous le double signe de la compassion et de la générosité.   (Arnould de Liedekerke – Le Figaro)
  • Plus grands que l’amour est un roman de Dominique Lapierre écrit en 1990. Il évoque la découverte du virus du sida au début des années 1980. Il croise les récits des recherches des laboratoires américains et de l’Institut Pasteur de Paris, la lutte contre la misère de Mère Teresa, le drame vécu par la communauté gay, jusqu’à la mise au point d’un premier traitement. (wikipedia)

  

  • Le formidable récit du combat titanesque mené pour découvrir le virus du sida par tous ceux – médecins, chercheurs, infirmiers, religieux et malades – qui ont démontré que face au plus grand fléau de notre époque on pouvait aller au-delà de l’amour tant dans son dévouement que dans sa souffrance.

. C’est l’histoire de ces dizaines de personnes célèbres ou anonymes, l’histoire de ces héros de notre temps (sens critique)

 

Commentaires clos.