Newsletter

ChargementChargement


Etrennes : attention aux vols et aux arnaques !

Etrennes : attention aux vols et aux arnaques !

C’est l’occasion pour des individus peu scrupuleux de vendre de faux calendriers et de s’introduire, sous le prétexte des étrennes, chez les particuliers. Nous vous conseillons de demander la carte professionnelle et de ne pas ouvrir si un doute persiste !

calendrier-la-poste-2018-cotes-de-reve-1131668006_MLPetit rappel sur les usages différents corps de métiers.

A l’arrivée de l’automne, plusieurs corporations de métiers frappent à votre porte pour vous demander des étrennes.

Est-ce autorisé par les mairies ?

Facteurs, pompiers, éboueurs, concierges… Pour les fêtes, bon nombre de professionnels qui travaillent dans l’ombre tout au long de l’année viennent réclamer des étrennes. Une tradition qui est appliquée depuis de nombreuses années.

Les mairies et communautés d’agglomération tolèrent cette démarche qui est rentrée dans les usages et les éboueurs font régulièrement du porte à porte à l’approche des fêtes.

Pour ce qui est des pompiers et des postiers, aucun texte n’autorise ni n’interdit la vente de leurs calendriers. Cette tradition a été institués, non pas de l’entreprise, mais des facteurs eux-mêmes. Ils achètent et produisent leurs calendriers, sur lesquels ils font apposer le sceau de la poste, avant de les revendre aux particuliers, mais toujours en dehors de leurs horaires de travail.

Les concierges sont également concernés par cette tradition : il est de coutume que ce soit aux particuliers de déposer une enveloppe (elle oscille entre 20 et 100 €). Par contre, le gardien de l’immeuble ne doit pas faire du démarchage à domicile. Un usage qui laisse à chacun la liberté de mettre (ou non) la main au porte-monnaie.

 

eboueux

 

 

 

 

calendrier pompier

Commentaires clos.