Newsletter

ChargementChargement


Arnaud Barroux présente sa candidature aux habitants d'Evry-Sud

Les habitants du Canton d’Evry-Sud se sont habitués à son visage, présent depuis l’été sur les panneaux d’affichage libre des villes d’Evry, Bondoufle et Lisses… Arnaud Barroux leur présente cette semaine, par voie de tract, sa candidature aux élections cantonales des 20 et 27 mars prochains.

Investi le 19 juillet dernier par le Comité Départemental de l’UMP, cet élu bondouflois, Vice-Président de l’Agglomération Evry Centre Essonne, entend contribuer à la reconquête du Conseil Général et briser la spirale désastreuse générée par 12 ans de majorité socialiste au Département. Selon lui, l’issue des élections cantonales s’avère décisive, tant pour le canton lui-même que pour l’avenir de l’Essonne. Le Conseil Général intervient en effet dans la plupart des domaines de notre vie quotidienne : transports, solidarités, logement, éducation, environnement, culture, sport et jeunesse…

Essonnien de naissance, pris de passion très jeune pour la vie locale, Arnaud Barroux a adhéré au RPR à l’âge de 22 ans et assumé pendant 17 ans les fonctions d’élu minoritaire sur la ville de Grigny. Ces années d’expérience politique et de terrain l’ont rompu aux combats électoraux difficiles, sans jamais entamer sa détermination.

Sa présence et son écoute ont en outre permis à Arnaud Barroux d’entendre les attentes légitimes des Essonniens pour l’amélioration du cadre de vie mais aussi sur un grand nombre de sujets départementaux. Il bénéficie à cet égard d’une bonne connaissance du territoire, des enjeux pour le canton, de ses atouts mais aussi de ses problématiques.

Fidèle à ses convictions, il entend mener dans les prochains mois une véritable campagne de terrain. Porte à porte, réunions publiques, entretiens individuels ou rencontres impromptues… il viendra à la rencontre et se tient à la disposition de tous les habitants du canton, pour entendre leurs témoignages, recueillir leurs suggestions et leur faire part de son projet.

Télécharger le tract de déclaration de candidature

14 commentaires pour Arnaud Barroux présente sa candidature aux habitants d’Evry-Sud

  • Delamarre

    Dans votre programme pas une seule ligne sur les plus démunis qui souffrent de la crise qui dure et qui sont les victimes d’une politique gouvernementale en faveur des plus riches.

  • Delamarre

    Vous fustigez la gestion actuelle du PS à la tête du département mais vous oubliez de dire dans quelle état il l’a trouvé en succédant à Mr Dugoin pour rappel “Le 11 février 1998, lui et son épouse furent mis en examen dans le cadre d’une affaire de recel d’abus de biens sociaux, corruption et trafic d’influence aux préjudices de diverses sociétés de travaux publics”

  • arnaud

    Cher Delamarre,
    Je suis heureux de constater que mon blog compte déjà au moins un lecteur assidu…
    Pour répondre à vos deux commentaires : ne soyez pas si impatient !
    Mon intention était d’annoncer dans un premier temps ma candidature aux habitants de notre canton et me faire connaître auprès de ceux qui ne me connaissent pas encore.
    J’aurai l’occasion, dans les semaines et mois qui viennent, d’entrer davantage dans les sujets de fond et de décliner mon projet, où vous verrez que la solidarité envers les plus démunis occupe une place certaine. Quant au bilan de 12 ans de gestion socialiste du Département, nous y viendrons également. Nous prendrons le temps d’en débattre ensemble et d’en tirer les conséquences qui s’imposent.
    Bien cordialement,
    Arnaud Barroux

  • Delamarre

    On est au moins deux à débattre, c’est quand même un peu juste. Ne croyez-vous pas que votre position d’adjoint au maire de Bondoufle, vous pose quelques problèmes dans cette campagne dans un contexte difficile sur le projet des Portes de Bondoufle.

  • Cadet

    J’écris, comme cela on sera au moins trois….

    Il est clair que la position de blocage de la municipalité actuelle de Bondoufle, dont vous êtes maire-adjoint, ne va pas vous faciliter l’adhésion d’une large partie des Bondouflois.
    C’est quand même assez unique qu’une association qui apporte 1320 signatures, soit 25% des électeurs qui se sont exprimés aux municipales, se voit répondre par le maire qu’il ne répondra à aucune question, et qu’il ne considère en aucun cas ces signatures !! Quel mépris pour ces Bondouflois !
    Cautionnez-vous ce comportement ?
    Il est vrai que vous avez voté ce PLU et donc la conséquence qui est ce projet comme les autres élus de la majorité.
    Il faut quand même rappeler que ce projet est majeur pour la commune et qu’il va ajouter 50% de population supplémentaires.

    Pour retrouver la confiance de ces Bondouflois là, il faudra vous déterminer clairement sur ce projet, en tout cas, ce serait mon conseil.

  • Cher Monsieur Cadet,

    Je tiens en premier lieu à vous préciser que je brigue un mandat au Conseil Général, dont les principales compétences sont l’action sociale, la santé, la protection maternelle et infantile, l’éducation (collèges),les transports et l’aménagement du territoire (routes départementales), l’environnement (gestion des déchets, espaces naturels), la culture, le sport et la jeunesse, ainsi que le service départemental d’incendie et de secours.
    Je suis candidat pour porter et mettre en œuvre une autre politique au niveau du Département, et pour améliorer le quotidien de nos concitoyens.

    C’est à cet égard et parce que j’entends mener une véritable campagne de terrain, que je suis tout à fait conscient des inquiétudes -légitimes- des Bondouflois quant au projet des Portes de Bondoufle.
    Il m’apparaît cependant que le cadre des élections cantonales n’est pas le plus adapté pour en débattre, et que ce débat est prématuré tant que l’aménageur n’aura pas été désigné.

    Par ailleurs, permettez-moi d’apporter les nuances suivantes à vos propos :
    Vous mentionnez tout d’abord 1320 signatures… mais qui ne sont, il me semble, pas toutes d’électeurs bondouflois… Je ne tente pas, par là, de minimiser l’importance de cette mobilisation ni les préoccupations des signataires qui sont sans doute réelles, mais reconnaissez que l’association ne représente pas 25% des électeurs de notre commune.
    Vous dites ensuite que le Maire ne répondra à aucune question à ce propos. Or il me semble qu’il l’a fait, récemment, mais également tout au long de la période de concertation qu’a nécessité notamment l’enquête publique pour la révision du PLU. J’admets volontiers que ces procédures administrativo-urbanistiques puissent demeurer osbcures à plus d’un citoyen, et que le manque de clarté du projet ait ainsi pu susciter et alimenter les craintes, parfois irrationnelles, de certains.
    Ce défaut de communication et d’information donne en effet lieu aux rumeurs les plus inquiétantes, à commencer par le nombre d’habitants supplémentaires induits par le projet : il n’est pas si élevé que ses détracteurs le prétendent. Il ne s’agira ainsi pas de 6000 habitants supplémentaires, mais de 4500… à échéance 2028, soit dans près de 20 ans !

    Pour conclure, sachez que je demeure à votre disposition et à votre écoute. Je serais heureux de poursuivre ce débat et de vous rencontrer pour échanger sur ce sujet (et bien d’autres…), à l’occasion du porte-à-porte ou des réunions de voisins que j’ai entamés ces dernières semaines.

    Bien cordialement,

    Arnaud Barroux

  • Cadet

    Vous avez raison sur le fait que les élections sont cantonales, mais vous avez aussi une responsabilité à la fois dans la commune et dans la communauté d’agglomération (Vice président). Hors dans les 2 cas , ce projet a été validé par vous-même en l’état. Il me semble donc naturel que, moi-même et les autres bondouflois voulions nous assurer que la personne sur qui nous porterions nos suffrages respectent nos valeurs.

    Je n’ai pas personnellement détaillée une par une les signatures, cependant si vous l’avez fait, précisez-moi exactement le nombre de non-bondouflois qui sont concernés. Vous êtes vous-même venu lors de cette signature, rencontrer (et je vous en félicite car j’aurais aussi aimé voir le maire s’intéresser au sujet), les signataires. Apparemment les personnes présentes ne vous semblaient pas inconnus. Comme toute pétition, les noms et adresses ont été demandés et fournis à la mairie.

    Elections municipales 2008 : nombre d’inscrits 6650
    suffrages exprimés : 4230

    Si vous relisez mon message, je parlais de 25% des électeurs qui se sont exprimés. Vous avez raison je me suis trompé, c’est 31%.

    Nous avons certainement dans cette affaire d’abord un ENORME problème de communication qui est indigne de la mairie. Pourquoi faut-il attendre la confrontation pour enfin communiquer sur ces 4500 habitants (une augmentation quand même de 50% de la population..) ?
    C’est certainement d’autant plus dommage que les signataires sont certainement en grande partie les électeurs de la municipalité actuelle et potentiellement les vôtres.
    Ensuite un problème d’ego qui empêche toute concertation, et enfin sur le fond un projet qui est ne correspond pas à ce qu’est la commune aujourd’hui et qui n’apportera rien aux Bondouflois.

    Le fait que le projet s’étale jusqu’en 2026 (d’après les documents de la communauté d’agglomération) ne change rien au fait que la concentration est trop importante De plus cela nous oblige à augmenter fortement le nombre de logements sociaux et de prendre le risque d’une concentration trop importante de ceux-ci. Personnellement, je ne m’oppose pas à la construction de logements sociaux. 320 étaient nécessaires. Construisons les ! Mais restons dans l’esprit de la commune, ne faisons pas de ghetto.

    Pourquoi ne pas se limiter à un programme de 600 ou 700 logement sur cette zone ?
    Avez vous pris en compte le départ du personnel de la base aérienne ?
    quel impact ? etc…
    L’étude du plan de circulation est confié à l’aménageur. Je ne peux que supposer qu’avant de lancer une consultation de ce type, la municipalité et la communauté s’est penché quand même sur ce point et que des solutions existent. Ou pas ?
    Je suppose que comme moi, le matin et le soir , vous vous heurtez déjà à des problèmes de bouchons..

    Il y a de nombreuses questions et peu de réponses.

    Je serai ravi de dialoguer avec vous, comme j’aurais aimé le faire avec M. le Maire.

    En tout cas, j’apprécie que au moins, vous répondiez.

  • Cadet

    Mr Barroux,

    Pour répondre à cette phrase quelque peu insidieuse “Vous mentionnez tout d’abord 1320 signatures… mais qui ne sont, il me semble, pas toutes d’électeurs bondouflois… “,j’ai pris le temps de vérifier les listes de pétitionnaires.
    De nouveau vous avez raison, il y a bien des pétitionnaires qui ne sont pas résidents dans la commune. Le chiffre est quand même impressionnant, puisqu’ils sont 8 (huit), sur 1326 à ce jour !! Je ne les cannais pas tous, mais quelques-un ne sont pas résidents mais propriétaires à Bondoufle. Payant leur impots foncier dans la commune, ne sont-ils pas légitimes sur une pétition ?

  • Delamarre

    Je pense que votre argument de briguer le poste de Conseiller Général ne vous dédouane de vos responsabilités dans la façon dont a été mené ce projet de la majorité municipale.
    Mr Barroux,je ne suis pas tout à fait d’accord avec vous sur le contenu des 2 réunions, beaucoup trop technique pour le non initié. Un projet de cette envergure (création de nouvelles routes, maillage de plusieurs lignes de bus)aurai mérité un peu plus de concertation. Aucunes informations sur les autres communes concernées par la levée du PEB tel que le Plessis Paté et son projet Val Vert qui viendra en limite de Bondoufle avec une zone d’activité économique. Ou sont les comités de quartiers annoncés lors de la dernière campagne qui seraient maintenant d’une grande utilité. Pourquoi ne pas prendre son temps pour évaluer tous les enjeux pour notre commune.

  • rafale91

    j’ai un peu de mal à comprendre pour quelles obscures raisons votre appartenance et votre investiture officielle par l’ump n’apparait pas clairement sur vos affiches
    vous avez honte ou quoi?
    peut être êtes vous de ceux qui pensent que ce n’est pas la bonne étiquette à porter dans le cadre de ces élections
    quoi qu’il en soit ce n’est pas clair et je pense que c’est à votre image, tout dans l’ambiguité, vous en avez l’habitude, les bondouflois le savent et en parlent

  • Olivier

    Et vous rafale91
    Votre pseudo est-il à votre image, dans l’ambiguité, l’anonymat ? facile non
    et si les bondouflois vous connaissaient de quoi parleraient-ils ? De votre lâcheté ? De votre esprit partisan ?
    En fait, ils gagneraient peu à vous connaitre….

  • rafale91

    quelle agressivité cher olivier !!
    nous sommes sur un forum de libre expression non? le fait d’écrire sous un pseudonyme n’est pas forcément un signe de lâcheté, il peut y avoir des milliers d’autres raisons, quand à l’esprit partisan je crois que le vôtre est clairement affiché
    il ne faut pas avoir honte de sa famille politique, c’est tout ce que j’ai voulu mettre en avant
    ne pas mettre le logo de “son” parti, celui qui a investi le candidat est un questionnement auquel je n’ai d’ailleurs pas de réponse
    je reste convaincu qu’une candidature dans l’ambiguité à la fois de la position au conseil municipal et “l’oubli” de l’étiquette politique est une autre forme de lacheté (pas celle à laquelle vous pensez)
    et ça, croyez moi, les bondouflois en parlent

  • GYPSY

    Peu importe le speudo, lorsque l’on à dans un parti des responsabilités au niveau départementales et que l’on s’affiche avec un maire UMP qui a été invalidé pour fraudes et des ministre de la majorité UMP, il me parait normal d’afficher sa couleur par respect des électeurs.

  • Pascal

    Bonjour,

    Je suis relativement perplexe sur les propos de Messieurs Delamarre & Cadet.

    Comment limiter une population entière d’une ville aux seuls électeurs, sachant que les électeurs ne représente qu’une partie de la population totale (personnes non inscrites, personnes étrangères…).

    Le site de l’Insee indique que la population de Bondoufle en 2007 était de 9.451 habitants. 1.320 signataires sur une population de 9.451 habitants, soit 13,97 %. Néanmoins, c’est un très bon score.

    Personnellement je me méfie des pétitions, car bien souvent elles sont sources d’incompréhensions, et de manipulations. Par ailleurs, souvent de nombreux signataires ne sont pas de la ville !!!

    De plus, par la virulence de leurs propos, nous comprenons bien que Messieurs Delamarre & Cadet sont très partisans, et en aucun cas ne désirs vraiment ouvrir un vrai débat démocratiques sur les enjeux de ces élections.

    Auraient-ils peur que les débats portent sur les projets de chacun des candidat pour le conseil général, ou sur le bilan de l’équipe sortante ?

    J’espère que non.

    Très cordialement,
    Pascal