Newsletter

ChargementChargement


Les communes à la diète ?

Selon le JDD  un rapport confidentiel, l’excédent de dépenses des communes, départements et régions a explosé de près de  6 milliards entre 2012 et 2013. En cause : explosion des embauches et recours aux emprunts.

 

Le rapport stipule que “La situation financière des collectivités territoriales et de leurs groupements s’est dégradée en 2013. Leurs recettes ont progressé moins vite que leurs dépense,  les investissements se sont accrus entraînant une augmentation de leur endettement”, De ce fait, l’excédant de dépenses des collectivités se serait creusé, passant de 3,7 milliards d’euros en 2012 à 9,2 milliards en 2013, soit l’équivalent de 10% des déficits publics.

 

Fort de ce constat, le gouvernement a annoncé qu’il leur versera 3,7 Mds€ en moins l’an prochain : 541 millions de moins pour les régions, 1,14 milliard pour les départements, et pour les communes : diminution de 2,07 milliards.

 

Mais les élus ont du mal à digérer la baisse de dotations que leur impose le gouvernement dans son budget 2015. Pour leur défense, les élus locaux doivent assumer de nombreux transferts de compétences alors que l’Etat n’a pas respecté sa part du contrat, ne compensant pas intégralement le coût de ces transferts.

 

Bien que certaine collectivités n’aient pas réduits la masse salariale (en hausse de + 3 %), elles sont et restent, en période de crise, l’unité territoriale assurant du lien social, participant pour une part non négligeable à l’investissement, au développement économique et aux services de proximité et la liste n’est pas exhaustive.

 

Alors espérons que l’assèchement des dotations de l’Etat n’obligera pas les  élus à se diriger vers  une hausse des taxes d’habitation et foncière  dans les années à venir. Les concitoyens commencent à souffrir d’overdose fiscale.

Commentaires clos.