Newsletter

ChargementChargement


Un mauvais coup pour les familles !

Le gouvernement prévoit un nouveau  tour de vis de la politique familiale  à hauteur de 700 millions d’euros    dans le cadre du budget  2015 de la Sécu : prime de naissance, divisé par trois à partir du deuxième enfant (aujourd’hui 912 €, demain 300 € !), durée de congé parental réduit à dix-huit mois pour les femmes, aide à la garde d’enfants raboté.

Déjà  en 2013, la réforme de la famille avait diminué le nombre d’allocations et réduit le quotient familial. Avec ces nouvelles mesures, ce sont les familles  quelque soit leur  niveau de vie qui seraient impactées.

Alors que la France dispose d’un atout par sa vitalité démographique, gage d’avenir,  enviée par les autres pays européens dont les populations vieillissent, le gouvernement  fait le choix de fragiliser la politique familiale qui a fait ses preuves en  soutenant les familles, principalement les familles de classe moyenne.

Le déficit abyssal de la Sécurité sociale doit être traité, c’est une évidence mais diminuer les prestations à la branche famille ou santé n’est pas la bonne méthodologie au regard des grandes réformes structurelles ou de réorganisation de notre système hospitalier.

Encore une fois, plutôt que d’avoir le courage de réformer, de restructurer, de réduire les dépenses,  de chercher une refonte du système les socialistes s’attaquent aux familles, aux politiques publiques qui ont apportées leur efficacité. Elles sauront s’en souvenir.

Commentaires clos.