Newsletter

ChargementChargement


Le SIREDOM : un savoir-faire et des solutions au service des collectivités

Lors de la “matinée d’information” de ce samedi 13 septembre une présentation du syndicat a été faite au les 140 élus locaux présents sur l’écosite de Vert-le-Grand.

En préambule, quelles sont les réglementations et les  directives qui encadrent  les déchets

-Transposition directive 2008/98/CE du Parlement européen relative aux déchets  par la Hiérarchisation de la gestion des déchets, Prévention, Réutilisation, Tri, Recyclage, Valorisation énergétique, Elimination

-Collecte séparée Dans la continuité du Grenelle de l’environnement, l’ordonnance impose la collecte séparée des déchets valorisables

Les priorités du SIREDOM

Répondre aux objectifs du Grenelle de l’environnement, réduire au quotidien le volume des déchets et les traiter comme une ressource afin de préserver notre environnement,  -    répondre aux besoins des collectivités adhérentes grâce des équipements de traitement à la pointe de la modernité et un savoir-faire reconnu, proposer des solutions multi-filières de traitement et de valorisation des déchets.

 Le Territoire du syndicat

 Le SIREDOM est  constitué de 129 communes adhérentes dont 115 en Essonne et 14 en Seine et Marne représentant près de 750 000 habitants.

Les activités du syndicat

LESIREDOM doit traiter 425 000 t de déchets traités/an dont  97% sont valorisés. Pour réaliser cette action le SIREDOM s’appuie sur  une équipe de 41 agents aux compétences variées

Le SIREDOM : une mission de service public

L’objectif principal de la collectivité est de traiter et valoriser les déchets en recyclant, par le compostage ou la production d’énergie.

mais aussi prévenir et réduire la production de déchets en développant et promouvant des opérations de prévention comme l’accompagnement des collectivités adhérentes dans leurs mises en place et leurs suivis, en accompagnant les collectivités adhérentes à optimiser la collecte sélective, en assurant son suivi, en fournissant des outils  méthodologiques (communication, prévention…),  en communiquant  pour informer et sensibiliser ou conseiller tous les publics, en produisant et   en diffusant des outils de communication.

Le SIREDOM possède une structure de décision composée des élus représentant les collectivités adhérentes : 129 délégués titulaires (autant de délégués suppléants représentants les communes ou EPCI adhérents) Réunion au moins 1 fois par trimestre en Assemblée Générale et vote les délibérations. Le bureau 1 Président 15 Vice-présidents 2 Présidents délégués Préparation des délibérations du Comité et a le pouvoir de prendre toute décision ne remettant pas en cause le budget adopté par le Comité.  3 commissions obligatoires : Commission d’Appel d’Offres, Commission de Délégation de Service Public, Commission Consultative des Services Publics Locaux, (Chacune est présidée par un Vice-Président), 4 Commissions facultatives : déchèteries, finances, prévention et réduction des déchets à la source, qualité d’exploitation, 5 groupes de travail : baisse des tarifs, communication, éco-organismes, nouveaux gisements et déchèteries (Recherche des moyens d’optimisation).

 Ses installations et équipements de pointe :

-Un Centre Intégré Traitement des déchets CITD  (à Vert-le-Grand)   comprenant une unité de valorisation énergétique , un centre de tri et une plateforme de transfert du verre.

-L’Ecosite Sud Essonne  Etampes)  comprenant un quai de transfert des ordures ménagères, un plate-forme de transfert des collectes sélectives etune plate-forme de tri déchets services techniques.

-Un réseau déchèteries  14 déchèteries réparties sur le territoire, une déchèterie mobile

-Plus de 900 bornes d’apport volontaire

Le traitement et la valorisation des déchets en chiffres :

574 kg /hab. /an, Part des déchets valorisés  soit 97 % du gisement.

Le traitement en chiffre :

  • Total déchets collecté , 425 217 tonnes , 574 kg /hab. /an,
  • En porte à porte  293 608 t, apport volontaire : 29 026 t, déchèteries : 102 583 t
  • La valorisation énergétique  représente  49 %  à travers de l’ UIOM  soit  204 423 t  incinérées produisant  110 466 MWh  (la consommation d’une ville d e 30 000 habitants) et des produits divers d’incinération de 39 559 t
  • - le tri des encombrants  pour 2 242 t
  • La valorisation matière et organique : 13 %, le centre de tri représentant  24 813 t et les  Autres produits  (verre, déchèteries, encombrants, déchets collectivités)  pour 24 813 t
  • La valorisation organique égale à 14 % Compostage déchets végétaux soit 57 619 t
  • Les autres traitements de 24 % Stockage dans le  CSDU soit 74 586 t et en divers de 29 435 tLe coût du traitement à la tonne 2013 -Collectes sélectives 80 €/t  diminué Soutiens financiers à la collecte sélective 130 €/t revient à un bonni de 50/t- Incinération avec valorisation énergétique 80 €/t- Traitement des Encombrants 93 €/t

    – L’enfouissement à 98,58 €/t

 Contributions  des collectivités 2013

Les collectivités ont été  facturées pour l’ensemble du traitement en  net :  32,7 M€ ce qui revient à dire que le coût de traitement sur le SIREDOM est de 77,12 €/t tout produit confondu ou encore 44,8O €/habitant

Contribuer à la prévention et la réduction des déchets

Les premières opérations de prévention des déchets ont commencé  dès 2005 (Stop pub, compostage domestique, textiles…).

Le SIREDOM a signé un Programme Local de Prévention des Déchets (PLPD). Dispositif contracté avec l’ADEME le PLPD, à travers des soutiens financiers a  pour objectif de planifier à travers 18 opérations ciblées de réduire de 7 %/hab. les  quantités d’Ordures Ménagères et Assimilées (OMA),  de limiter et réduire les déchets occasionnels et de réduire la nocivité des déchets.

Le dispositif concerne 77communes (150 000 habitants) puisque les grosses collectivités de plus de 50 000 habitants ont signées de leur côté leur propre PLPD.

Les premiers  résultats sont satisfaisants puisque nous constatons entre 2009  et 2013 une diminution  des OMA (Ordures Ménagères et Assimilées) de 7 % .

Quelques exemples d’ actions de prévention : sensibilisation du grand public, Eco-exemplarité du SIREDOM et des collectivités  (incluant formation du personnel, actions emblématiques : (promotion du compostage  domestique et collectif, Stop pub, lutte contre gaspillage alimentaire), évitement production de déchets (textiles, eau du robinet, réemploi)  ou prévention qualitative  ( promotion des ampoules basse consommation et bonne gestion en fin de vie, reprise du 1 pour 1 et récupération des DEEE, sensibilisation aux DDS).

Informer et sensibiliser tous les publics à travers deux  axes de communication

L’accompagnement des collectivités se fait par des formations, des conseils et appui  méthodologique et par la diffusion de supports et outils pour la promotion et l’amélioration continue de la prévention, du tri et de la valorisation.

La communication de proximité auprès des habitants :  porte à porte, manifestations locales, dans les écoles et centres de loisirs  par des animations d’ateliers pédagogiques, des projets de classe ou d’école ou encore auprès des publics relais avec des formations agents, des bailleurs sociaux, des gardiens d’immeubles,  dans les maisons de quartier,  auprès des association

L’équipe de communication du SIREDOM est composé de 7 personnes dont 5 agents de communication de proximité.

Démarche Qualité et Environnement

Le SIREDOM s’est engagé dans une démarche qualité et environnement et veille au quotidien au contrôle de ses exploitants, au respect et à la préservation de l’environnement.

Démarche de qualité :  Traçabilité, écoute et contrôle » par l’écoute et satisfaction du client, la prévention des pollutions et le contrôle des nuisances liées à ses activités.

« Prévention, maîtrise et contrôle » de l’Environnement  par la prévention des pollutions ou la maîtrise des nuisances.

Enfin, en contrôlant le respect par les prestataires des exigences du SIREDOM.

Voici en quelques mots et quelques chiffres le périmètre des compétences du syndicat qui œuvre,  est au service des collectivités adhérentes et de ses habitants afin de traiter les déchets au meilleur coût dans un environnement préservé.

Commentaires clos.