Newsletter

ChargementChargement


Réduire notre production de déchets, un enjeu pour notre décennie

Nous payons à travers la Taxe d’enlèvement des ordures ménagères le ramassage et le traitement de nos déchets comme les ordures ménagères, les déchets végétaux, les encombrants ou les déchets dangereux…

Deux chiffres importants à connaître : 

– la dépense entre la collecte et le traitement est équivalente,

– et chaque habitant produit entre 400 et 450 kg/an.

Il faut connaître également :

Définition du déchet = objet inutilisable

Définition du déchet ultime =  déchet en fin de vie que l’on ne peut revaloriser suivant les procédés techniques et  économiques du moment.

Aujourd’hui, l’enjeu est la performance du tri sélectif et la réduction à la source du volume de déchets en tout genre et  a à cet effet plusieurs pistes seront suivies :

1/ Réduire à la source  la production de déchets en évitant de jeter et en donnant une seconde vie au produit

–         Verre en prenant soin de les apporter volontairement dans les bacs,

–         Déchets végétaux par la mise en place de composteurs individuels,

–         Apport volontaire des vêtements aux associations ou collecteur mise en place.

2/ Réduction de la collecte par la réduction des passages de camion et par l’optimisation du remplissage des bacs

 – mise en place rapidement du bi-flux (en lieu et place du tri flux). Sous ce terme barbare, il faut comprendre que le tri des concitoyens sera faciliter en supprimant la poubelle bleue de ramassage des journaux qui seront collecter avec la poubelle jaune des plastiques, des cartons et du métal. Objectif : moins de passage de camions-benne et plus d’efficacité dans le tri.

3/ Réduction des D.E.E.E (déchets électriques et électroniques)

Depuis le 15 novembre 2006, la loi interdit les ramassages des D.E.E.E. en imposant aux commerçants et distributeurs de reprendre les vieux produits ( le 1 pour 1 ), d’organiser la filière de traitement et de valorisation des produits et impose une éco-taxe sur ces produits.

Les D.E.E.E comprennent les réfrigérateurs et lave-linge en tout genre (communément appelé le blanc), les TV, les écrans plats, l’informatiques mais aussi petit électroménagers comme rasoirs, sèche-cheveux…

Le consommateur a deux solutions :

 – La première, la moins coûteuse, est de rapporter aux commerçants et distributeurs le produit usager, le 1 pour 1. Le traitement sera réalisé par celui-ci et financé par l’eco-taxe qu’il vous a fait payer.

 - La seconde est de l’apporter à la déchèterie la plus proche comme celle de Vert le Grand ou Sainte Geneviève des Bois. (n’oubliez pas de vous munir de votre badge), et de le déposer dans les casiers prévus.

Dès à présent, pensons à l’avenir de notre planète en ayant des gestes citoyens et environnementaux. Avant de jeter, pensons à une seconde vie pour votre déchet ou à sa meilleure valorisation.

Commentaires clos.