Newsletter

ChargementChargement


Tribune de l'Enjeu

Le printemps est arrivé, laissant derrière nous un hiver particulièrement rigoureux : grisaille, gelées et de nombreuses intempéries ont contraint le personnel des services techniques municipaux à dégager et saler des heures durant nos routes et trottoirs. Qu’ils soient particulièrement remerciés pour le professionnalisme, la disponibilité et le dévouement dont ils ont fait preuve au service des Bondouflois.

Comme je vous l’avais annoncé dans le dernier bulletin, le budget primitif a été voté et nous nous félicitons d’avoir atteint l’équilibre budgétaire sans pression fiscale supplémentaire.

L’organisation de la semaine scolaire de nos enfants ne sera pas modifiée à la rentrée 2013. Après une large concertation à laquelle ont été associés les représentants des parents d’élèves, la Ville a choisi de reporter à la rentrée 2014 la réforme des rythmes scolaires. Le dispositif prévu par le Gouvernement consiste à répartir les 24 heures de classe hebdomadaires sur 4 jours et demi d’enseignement, laissant la charge aux communes de décider des modalités de mise en œuvre de cette réforme, en déterminant la durée de la pause méridienne, les horaires d’entrée et de sortie des écoles ainsi que les modalités d’articulation des temps d’enseignement et des temps d’activités périscolaires. Autant de questions qui impactaient lourdement l’organisation des services municipaux, à la fois en termes de ressources humaines, logistiques et budgétaires. L’élaboration d’un projet éducatif territorial ambitieux nous a semblé mériter un temps de réflexion et de concertation nécessairement plus long que les quelques semaines qui nous étaient imposées.

La reforme des modes de scrutins et de l’organisation territoriale, incluant la représentativité des communes au sein de notre intercommunalité, laissent présager quelques inquiétudes à vos représentants quant à la gouvernance future de notre Agglomération, qui pourrait donner plus de pouvoir central au détriment des petites communes alors même que ces dernières sont au cœur du développement collectif en matière de logements, d’activités économiques et de loisirs.
Enfin, à l’heure où nous écrivons ces lignes, une incertitude continue de planer sur le mode de scrutin et l’échéance des prochaines élections départementales et régionales. Or le report annoncé en 2015 pourrait encore ne pas avoir lieu…

Arnaud BARROUX
Conseiller Municipal
Vice-Président de la Communauté d’Agglomération
Evry Centre Essonne

Commentaires clos.